Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Singapour : quand les robots remplacent le coach de gym pour sénior

Muni de bras métalliques et d'une tablette à la place du visage, Xuan le Robocoach doit permettre aux personnes âgées de faire leurs exercices quotidiens correctement grâce à des capteurs de mouvements. A plus long terme, le robot fait partie d'un projet qui "vise à rapprocher les personnes âgées de plus de 50 ans du numérique".
L'Infocomm Development Authority, organisme singapourien chargé de soutenir le secteur technologique, assure que les retours auprès des seniors sont déjà positifs. Mais il rappelle que l'interaction avec les humains est tout aussi importante pour les pensionnaires.
Le but n'est pas de voir disparaître le personnel de santé mais d'alléger leur charge de travail, faisait déjà remarquer au Monde Fabrice Goffin, l'un des concepteurs de Zora, une solution robotique mise en place en début d'année dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes à Issy-les-Moulineaux.
Si le gouvernement de Singapour chouchoute tant ses maisons de retraite, c'est qu'il devrait faire face à un nombre grandissant de personnes âgées dans les prochaines années. Selon le Fonds monétaire international, la cité-Etat se place à la troisième place des pays dont le vieillissement de la population augmente le plus vite.
Le Japon, en tête de ce classement, est d'ailleurs en pointe dans le domaine de la robotique, comme le rappelle le Guardian. Une de leur fierté est Robobear, un androïde capable de soulever une personne d'un lit pour la placer dans un fauteuil roulant.
La France n'est pas en reste dans le secteur. La société française Aldebaran a conçu Roméo, un robot ayant lui aussi pour mission d'aider les personnes âgées ou handicapées dans leurs tâches quotidiennes. Avec ses 1,40 m de haut et ses 40 kilos, l'humanoïde peut ouvrir des portes, grimper des marches, danser et même saisir des choses pour vous. Des gestes surprenants, parfois même angoissants.