Le guide de votre bien-être à domicile

Gym pour séniors

Actualités

Effets positifs des activités physiques : les séniors en sont persuadés

80% des Français âgés de 65 ans et plus estiment qu'une activité physique ou sportive régulière leur permettrait d'être en meilleure santé, rapporte le baromètre de la Fédération Française d'Education Physique et de Gymnastique Volontaire ce jeudi 29 septembre.
Les séniors ont conscience des différents avantages du sport. 72% reconnaissent qu'une activité sportive évacue le stress, tandis que 71% savent que celle-ci a un impact positif sur la qualité du sommeil, et 62% considèrent que le sport est un moyen de lutter contre la fatigue quotidienne.
En moyenne, cette catégorie de la population effectue 4 heures de sport par semaine, contre 3h24 pour le reste des Français. En détail, les hommes sont encore plus actifs, avec 4,4 heures d'activité physique hebdomadaire contre 3,6 heures pour ces dames.
Cette enquête a été menée par Ipsos sur Internet du 11 au 16 décembre 2015 auprès d'un échantillon de 1.000 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population Française, âgé de 15 ans et plus.

De nouvelles activités sportives pour les séniors à Savigné-sur-Lathan

Depuis le 20 septembre dernier, le club Actigym senior a repris ses cours. Sous la férule de sa monitrice Denise Durand, les adhérents pratiquent une gymnastique d'entretien et un sport santé permettant de conserver son potentiel physique, de maintenir son capital santé et de préserver sa coordination et son équilibre lorsque l'on arrive à un âge avancé.
« Bien entendu, ce sont des activités adaptées, ludiques et performantes et une pédagogie différenciée en respectant les capacités de chacun. C'est également une gym douce pour travailler en postural et pour améliorer sa perception corporelle, sa mobilité articulaire, son capital musculaire et son équilibre. Tout cela avec des activités douces, et une pratique de la gymnastique sans tension. C'est toujours par un échauffement que débute la séance, mettant en action les articulations qui au fur à mesure des ans commencent à se rouiller quelque peu », confie la monitrice.

Actigym'senior : le mardi de 15 h 30 à 16 h 30 et gym posturale de 16 h 45 à 17 h 45, salle des fêtes. Renseignements : Suzanne Goron au 02.47.24.20.43.

Happy-50plus.com : le nouveau portail pour séniors

Pour répondre au mieux aux besoins de ses lecteurs, Ralph Maamaatuaiahutapu a créé une communauté sur Facebook. Il y sonde les internautes pour valider ses idées de rubriques. Près de 1 200 personnes y sont inscrites. Avant même de faire la synthèse des remarques de sa communauté, il promet d’aborder des sujets de fonds, comme les aides, les reformes…

"Je prendrai des angles originaux et je vais dénoncer certaines choses. Il existe beaucoup d’aides pour les seniors dont personne ne parle", affirme-t-il, en détaillant pour l’exemple la prise en charge du coût de chaussures de marches adaptées. "Des chaussures avec une texture douce, qui ne fassent pas mal à la peau et qui aient des lacets particuliers. Elles reviennent avec les aides presque trois fois moins cher, qui le sait ?"

Espérant obtenir autant de succès pour sa marche que pour son site, Ralph Maamaatuaiahutapu va plus loin, il imagine des services pour les seniors. En plus d’informer sa communauté, de mettre en réseau ses membres, il entend améliorer la sécurité. "Prenons les taxis, tous les séniors les utilisent pour se déplacer, faire une course, se rendre à l’aéroport. Je vais dresser la liste de tous les chauffeurs fiables et leur proposer de poser un autocollant Happy-50plus.com sur leur véhicule. Ce sera comme une garanti pour les passagers." La communauté, à terme et si Ralph Maamaatuaiahutapu arrive à concrétiser tous ses projets, finira par quitter la toile. "L’isolement sera alors définitivement rompu."

Résidence pour séniors : du nouveau à Pézenas

La résidence senior “Edenéa”, implantée sur le boulevard Sarrazin vient d’être inaugurée. Ce projet, porté par la société immobilière Nexity résidentiel, à l'endroit même d'une ancienne friche industrielle, a débuté en octobre 2014. Au bout de ces deux ans, ce sont 65 appartements, allant du studio aux trois pièces, qui sont sortis de terre. Chacun d'eux étant accessibles par ascenseur, dotés d'une architecture aux lignes contemporaines et d'équipements particulièrement adaptés aux personnes âgées. Au moment des discours, tous se sont accordé à dire que cette première résidence Edenéa, installée à Pézenas (quatre autres sont en cours dans la région), regroupait tout ce qu'une personne âgée pouvait souhaiter : le confort, la sécurité (télé-assistance et télé-surveillance), le bien-être (gym douce), les activités (pétanque, jardinage, divers ateliers dont celui de la cuisine), un espace vert ensoleillé, des salles communes pour éviter l'isolement…

Pascal Pedoux, président de Studea et Edenea, Philippe Ribouet, directeur régional de Nexity, et Cyril Ferrette, directeur adjoint de Nexity, se sont félicités de cette implantation, en rappelant que "le but avait été de donner aux personnes âgées l'autonomie sans qu'elles ne subissent les problèmes du quotidien." Ils ont salué tous les partenaires pour leur soutien, les architectes Aude et Maxime Serrado, les entreprises locales qui ont "effectué un travail de grande qualité", mais également les clients propriétaires ou locataires qui avaient adhéré avec entrain à ce projet. Un engouement qui s'est traduit par la vente sans difficulté des quelque 63 appartements sur les 65 disponibles.

Geroomouv’ : des parcours en plein air destinés aux personnes âgées

Partant du principe qu’une société « doit intégrer plutôt que cloisonner les générations », Géromouv’ a conçu sa solution pour qu’elle soit accessible et adaptée à tous les âges. Ainsi, le parcours se veut un lieu « convivial que l’ensemble de la population s’approprie et qui offre aux seniors la possibilité de « faire partie de la vie » ».
Ces espaces intergénérationnelles sont donc ouvertes à tous. Géromouv’ y organise des séquences d’activités physiques menées par des animateurs diplômés d’Etat.
Le premier parcours type « santé bien-être seniors » a été implanté à Cahors (46) en juin dernier et sera inauguré le 9 septembre prochain.
Geromouv est une SCOP lotoise qui propose des parcours de santé en plein air à destination des seniors.Ce dispositif innovant permet aux personnes âgées (mais pas seulement) de pratiquer une activité physique adaptée en toute sécurité, mais aussi de créer du lien social. Le parcours santé pour seniors imaginé par Geromouv’ est composé de trois espaces :
-Un labyrinthe arboré et végétalisé.
-Un espace regroupant des modules de motricité en bois. Ils visent à mobiliser et entretenir différentes capacités afin de préserver le capital « autonomie » des personnes âgées.
-Une aire dédiée à la gymnastique douce et à la relaxation.
Chacun peut évoluer au sein de ces espaces à son rythme et sans encourir de risques de chutes ou de blessures. Cela permet de maintenir ses capacités fonctionnelles, de solliciter ses sens et d’agir de manière ludique contre la perte d’autonomie

Gym pour séniors : un portail dédié pour s’initier

Amélioration de l’équilibre, de la souplesse, renforcement de la mobilité articulaire… On le sait, la gym, même douce, même en position assise, procure de nombreux bienfaits à ses pratiquants. Sur son site, Martine Lemarchand, spécialiste de la prévention des effets du vieillissement par les activités physiques, met à disposition de tous, gratuitement, des idées d’exercices faciles à reproduire chez soi.

Sous forme de fiches ou de vidéos, ils sont parfaitement adaptés aux seniors. Vous les trouverez dans la rubrique « exercices » du site.

La partie « blog » a quant à elle pour objet de donner des informations plus détaillées : pourquoi est-il important de muscler son périnée ? Qu’apporte le sport aux personnes âgées ? Des exemples de questions auxquelles répond la professionnelle, qui est également l’auteur d’un manuel de gym douce en position assise.
Pour avoir plus d’informations sur le site et les activités proposées : http://www.gymdoucesenior.fr/

Singapour : quand les robots remplacent le coach de gym pour sénior

Muni de bras métalliques et d'une tablette à la place du visage, Xuan le Robocoach doit permettre aux personnes âgées de faire leurs exercices quotidiens correctement grâce à des capteurs de mouvements. A plus long terme, le robot fait partie d'un projet qui "vise à rapprocher les personnes âgées de plus de 50 ans du numérique".
L'Infocomm Development Authority, organisme singapourien chargé de soutenir le secteur technologique, assure que les retours auprès des seniors sont déjà positifs. Mais il rappelle que l'interaction avec les humains est tout aussi importante pour les pensionnaires.
Le but n'est pas de voir disparaître le personnel de santé mais d'alléger leur charge de travail, faisait déjà remarquer au Monde Fabrice Goffin, l'un des concepteurs de Zora, une solution robotique mise en place en début d'année dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes à Issy-les-Moulineaux.
Si le gouvernement de Singapour chouchoute tant ses maisons de retraite, c'est qu'il devrait faire face à un nombre grandissant de personnes âgées dans les prochaines années. Selon le Fonds monétaire international, la cité-Etat se place à la troisième place des pays dont le vieillissement de la population augmente le plus vite.
Le Japon, en tête de ce classement, est d'ailleurs en pointe dans le domaine de la robotique, comme le rappelle le Guardian. Une de leur fierté est Robobear, un androïde capable de soulever une personne d'un lit pour la placer dans un fauteuil roulant.
La France n'est pas en reste dans le secteur. La société française Aldebaran a conçu Roméo, un robot ayant lui aussi pour mission d'aider les personnes âgées ou handicapées dans leurs tâches quotidiennes. Avec ses 1,40 m de haut et ses 40 kilos, l'humanoïde peut ouvrir des portes, grimper des marches, danser et même saisir des choses pour vous. Des gestes surprenants, parfois même angoissants.

Sport et santé des séniors : tout ce qu’il faut savoir

Quand on atteint un certain âge, le corps souffre de plusieurs maux comme les usures multiples appelées les maladies dégénératives. Les exercices physiques excessifs ou mal conduit entraine des lésions et sont de véritables agressions pour le corps âgé. Une activité physique adéquate et personnalisée est donc primordiale pour que le sénior puisse bien profiter des bienfaits du sport. Avant de choisir son sport, les critères à prendre en compte sont :
-Le bilan médical : à faire de façon régulière pour prendre à charge à temps et assurer le suivi des maladies chroniques et avoir des conseils sur les activités sportives adaptées selon les besoins du corps.
-La progressivité : il faut augmenter le rythme petit à petit en commençant en ajoutant des activités physiques à son quotidien comme la marche, les escaliers, le jardinage, le bricolage…
-La régularité : une activité physique tous les jours et du sport 3 fois par semaine. Le corps doit à la fois être sollicité et avoir un temps de récupération
-La modération : les effets bénéfiques du sport semblent s’estomper au-dessus de 7h par semaine. Avoir une activité trop intense est risqué pour le c½ur et ce n’est pas très efficace pour la santé.
-La diversité : les activités doivent être variées pour avoir des effets positifs sur le c½ur, l’appareil locomoteur ou le cerveau car cela permet de multiplier les bienfaits et diviser les risques.
-La continuité : avoir les bonnes habitudes avec les activités physiques, c’est un des secrets de la forme et de la santé. En effet, après 10 jours d’arrêt, on altère notablement sa condition physique, à l’issue de 3 à 6 mois d’interruption, tous les bienfaits cardiovasculaires du sport sont perdus.

Georgette Follain : une centenaire passionnée par la gym

Il n’y a pas d’âge pour le sport. Georgette Follain, une londonienne âgée de 101 ans le confirme. La gym peut être pratiquée par tous aussi bien à 20 qu’à 100 ans. Cette centenaire adepte des activités physiques n’a qu’un seul objectif, pouvoir continuer jusqu’à ce que son corps ne puisse plus bouger. Grâce à son moral d’acier, sa volonté de fer et son humeur pétillante, elle a gardé une énergie juvénile.

Il est rare de voir des individus du quatrième âge qui s’adonne encore à la gym. Ce n’est pas le cas de Georgette Follain car elle fait partie des membres les plus actives du centre Le Beau Soleil (une maison d’accueil pour personnes âgées) à la Marpa. Ce petit bout de femme pratique des exercices hebdomadaires avec un groupe composé d’une quinzaine de personnes et ce n’est pas une surprise car elle est l’ainée de tous les membres. Selon Georgette Follain « la gym est un moyen pour moi de passer le temps, c’est une bonne activité qui me fait passer un après-midi de moins ». L’ambiance du groupe lui confère une sensation de bien-être.

Selon son professeur de gym, c’est une pratiquante motivée. Même si certains exercices sont difficiles pour elle, elle essaie quand même avant de lâcher prise. Elle s’accorde quelques secondes de pause quand elle est à bout de souffle avant de reprendre mais à 101 ans c’est un petit écart qu’on peut bien lui accorder. Elle travaille bien sa souplesse et son équilibre. Elle est tout à fait indépendante dans ses gestes. Pour Georgette Follain, c’est aussi une revanche sur le temps car avant elle travaillait beaucoup et n’avais pas le temps de faire du sport. Depuis qu’elle a arrêté de travailler, elle s’est mise au sport et n’a plus arrêté. Elle pratiquait la natation jusqu’à l’âge de 90 ans mais maintenant elle doit se faire une raison et opter pour une activité moins risquée comme la gym.

Gym pour sénior : la solution pour retarder le déclin cognitif et améliorer la mémoire

Les activités physiques sont recommandées pour tous les âges mais elles le sont plus chez certaines personnes qui ont des besoins spécifiques. Chez les personnes âgées, dont les capacités physiques se déclinent avec l’âge, le sport est vivement conseillé pour retarder cet effet. Si auparavant, des chercheurs québécois ont affirmé que le sport pratiqué pendant la grossesse améliore le cerveau des bébés, aujourd’hui ils affirment également que les activités physiques musclent le cerveau des personnes âgées de plus de 50 ans. La gym serait la meilleure solution anti-âge pour le physique et le cerveau.

La gym n’est pas seulement pratiquée pour entretenir le corps, elle apporte beaucoup de bienfaits au cerveau également. En effet, la pratique de la gym stimule la mémoire et améliore les capacités du cerveau. Avec l’âge, la mémoire, l’enregistrement et l’apprentissage deviennent plus difficile car l’hippocampe, la partie du cerveau destinée à ses fonctions se détériore. Les protéines et les hormones contenues dans le corps et qui servent à réparer les cellules du cerveau ne sont plus en quantité suffisante au fur et à mesure où l’âge augmente. Comme le cerveau n’est pas bien irrigué, cela entraine le déclin cognitif.

Les études ont indiqué que la pratique de la gym ralentit ce phénomène car les patients âgés entre 57 à 75 ans qui ont participé à l’étude et qui ont bénéficié d’un entrainement de trois fois par semaine (vélo, tapis de course, gym…) ont vu leur mémoire s’améliorer car le débit sanguin dans l’hippocampe a augmenté. C’est cette zone qui est affectée lorsque la personne souffre d’Alzheimer.

Seniors : l’activité physique pour limiter les chutes

Dans le cadre du plan Programme intégré d'équilibre dynamique ou PIED mis en place par comité Sports pour tous (SPT) du département, des seniors de Rochefort ont appris à tomber et à se relever à l’issue d’un stage de remise en forme. La démarche a été un véritable succès pour les participants qui ont pu connaitre les techniques efficaces afin de mieux prévenir les chutes caractéristiques du déclin de la condition physique.

Les déroulements du stage

Dans sa toute première série de douze séances, le programme était réalisé à l’Espace Ferreira-Cerca mais les animateurs sportifs du SPT seront présents à La Rochelle, à Saintes et à Rochefort au mois de février 2013. Parmi les participants à la première partie, Anne-Marie Clappier est âgée de 67 ans et a réussi à retrouver la forme à l’issue de la formation. A part le retour de la souplesse, elle constate un gain d’équilibre malgré les séquelles d’une précédente chute au tibia et au péroné. A part le côté physique, la formation lui a également permis de faire de nouvelles rencontres dans une ambiance agréable. De son côté, Jacqueline Glain, 82 an, souffre de vertiges et compte sur ses nouvelles reflexes pour éviter les éventuelles chutes. La formation sert également de rallonge à la rééducation comme le cas de Monique Schiltz qui se remet d’une double fracture tibia-péroné à droite et qui évolue avec une protège du genou au pied gauche.

Le point de vue des formateurs

En tant qu’animatrice sportive, Tatiana Benetaud confirme que le programme contient des exercices d’équilibre, d’assouplissement et de renforcement musculaire tandis que les séances sont ludiques et captivantes.

A Stockholm, un club de gym spécial pour les seniors de 90 ans et plus !

En Suède, un club de fitness basé à Stockholm propose un cours de gym hebdomadaire gratuit à un groupe de “super seniors” âgés de 90 ans et plus. Constitué de 16 nonagénaires, le groupe est pris en charge par la municipalité, qui voit dans l’entretien de la forme physique un moyen de retarder l’entrée des seniors en maison de retraite, et leur permettre de rester autonomes aussi longtemps que possible.

Le coach sportif en charge du groupe de gymnastique des seniors, Kristoffer Sjöberg, précise : "Par le passé, les gens voulaient se la couler douce une fois à la retraite. Aujourd’hui, ils veulent rester actifs et en forme jusqu’à cent ans". A l’image d’une de ces “super seniors”, Anne-Marie Novotny, âgée de 91 ans et toujours en forme pour pratiquer des séances d’abdominaux. La nonagénaire reprend une activité physique après des décennies d’inactivité sportive.

Pour Kristoffer Sjöberg, l’objectif est d’entretenir une bonne condition physique pour leur permettre de garder une indépendance, lorsqu’ils sont chez eux. Mis en place en mars 2011, le cours pour seniors travaille sur la force et l’équilibre : "A l’époque, la plupart venaient avec des cannes ou des déambulateurs. Mais maintenant, quasiment plus aucun ne le fait".

Ce souci pour la santé des seniors s’est accru depuis une étude Seniorbarometern publiée en septembre 2011 et recensant qu’il y a 1,8 millions de personnes retraitées en Suède sur une population totale de 9 millions. La part des seniors devrait même occuper près de 50% de la population d’ici 2015.

Les personnes âgées sont de plus en plus actives, à l’image de Herbert Liedtke, 95 ans, qui pratique le sprint depuis sa retraite, à 69 ans, après 40 années à conduire un taxi et négliger le sport. Le docteur Göran Murvall, qui suit le groupe de nonagénaires du club de fitness, affirme qu’une bonne santé physique est une des conditions pour avoir une bonne santé psychologique : "les personnes âgées ont besoin de croire dans l’avenir et de se fixer de nouveaux objectifs". Parmi ces objectifs, le cours hebdomadaire de gym les aide à maintenir un moral d’acier. Un modèle à expérimenter en France !